Feutre 400gr/m2

Surface totale (m2)
Prix total

Prix: 2,45  / m² HT (soit 2,94  TTC)

Hors coût de livraison
Produit en stock
et disponible sous 1 à 4 jours

A quoi sert Le feutre géotextile

L’installation du feutre est l’étape à ne pas « squeezer » lorsque l’on souhaite concevoir un chantier de bassin d’ornement, de piscine biologique ou autre plan d’eau d’extérieur. En effet, cette matière dense mais micro-poreuse est la garantie de stabilité de votre bassin. Elle régule l’humidité, protège des attaques ou menaces pouvant émaner du sol directement : n’oublions pas que la terre est une matière vivante. Nombre de petits animaux, insectes, végétaux et autres y vivent et vont être bouleversés par l’arrivée soudaine d’une nouvelle matière dans leur habitat naturel.Le géotextile est là pour faire écran et éviter que ces agressions naturelles n’altèrent le liner EPDM. En effet, ce dernier soumis à la pression de l’eau, devient vulnérable à la moindre aspérité remontée du sol.

Stockage du feutre 400gr/m2

Les matières tissus micro-poreuses sont très pratiques une fois posées mais elles demandent un minimum d’attentions et de précautions pour les manipuler quand elles sont encore conditionnées en rouleaux. Malgré leur épaisseur, elles risquent de se gondoler et de se déformer si elles sont posées dans un endroit humide ou en biais. La pose risque alors d’être beaucoup moins simple !

Le feutre géotextile existe en 300gr/m2 par 3m de largeur et 6m de largeur, et 500gr/m2.

Comment positionner le liner sur un feutre ?

IL est conseillé de retirer ses chaussures pour descendre au fond du bassin et étendre directement la bâche à partir de cet endroit. Vous devez avoir suffisamment de bâche pour recouvrir tous les bords  du bassin et au-delà. Ensuite, une fois que les plis seront chassés, remplir très doucement le bassin va permettre d’avoir une surface de plus en plus plane et de stabiliser la bâche. Attention à ne pas aller trop vite : vous risquez de vous rendre comptetrop tard  qu’il manque de la matière d’un côté. Allez-y petit-à-petit !